Panasonic Jaguar Racing satisfait de ses pilotes après le Marrakech ePrix

La deuxième course de Panasonic Jaguar Racing au Championnat de Formule E 2016/2017 s’est soldée par une prouesse de deux pilotes ayant accompli la plus longue distance de l’histoire des séries. Ayant concouru au cœur de la vieille ville de Marrakech, Adam Carroll et Mitch Evans ont franchi la ligne aux places 14 et 17.

De nombreux challenges

La première course de Formule E à se dérouler sur le continent africain était donc le Marrakech ePrix, il est l’un des deux seuls circuits traditionnels du calendrier de Formule E et le plus long circuit que les pilotes auront à affronter cette année, soit 2,97km et 12 virages.

Chacun des pilotes Panasonic Jaguar Racing est revenu aux stand au 18e tour, un tour après la plupart des autres teams grâce à une bonne gestion de l’énergie. Mitch y est entré un peu avant Adam, mais c’est Adam qui en est sorti le premier après un échange de voiture au garage.

Le circuit a imposé de nombreux challenges aux pilotes. Après son tour de qualification, Adam est parti à la 20e position et grâce à sa gestion positive de l’énergie et des ravitaillements efficaces, il a finalement gagné six positions pour finir à la 14e place, suivi de Mitch qui a pu se remettre d’un solide contre-temps l’ayant fait sortir du circuit pour finalement atteindre la 17e position.

Le témoignage d’Adam Carroll

« C’était super de finir ma seconde course pour Panasonic Jaguar Racing avec un meilleur temps. Ma course était compromise à cause de quelques erreurs commises lors du tour de qualification. Du coup j’ai du démarrer à l’arrière et travailler dur pour remonter le peloton. Le changement de voiture a été vraiment rapide et la seconde moitié de la course était beaucoup plus intense. L’équipe a vraiment su s’améliorer à chaque session depuis Hong Kong. Avant de faire une pause nous avons beaucoup appris pour démarrer au mieux la prochaine course à Buenos Aires ».

Le témoignage de Mitch Evans

« Ces journées ont été rudes à Marrakech. J’ai effectué un départ frustrant après avoir percuté Loic Duval qui m’a fait perdre ma position. J’ai passé le reste de la course a essayé de rattraper mon retard. Heureusement j’ai réussi à regagner quelques positions avant d’embrasser le mur en fin de course alors que j’essayais de gagner en énergie. Mais la voiture n’a pas été endommagée. C’est dommage pour la course mais c’est ca aussi le racing et l’important est que nous n’avons pas plus de données à analyser ou d’écart à digérer avant la prochaine course. Heureusement la pause ne semblera pas trop longue puisque je me prépare déjà à la prochaine course de Buenos Aires ».

jaguar-marrakech-e-prix-2 jaguar-marrakech-e-prix-3 jaguar-marrakech-e-prix-4 jaguar-marrakech-e-prix-5

Mapauto – Jaguar Land Rover Côte d’Azur

Suivez-nous

On est connectés!

L'Application pour votre Smartphone

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×