Jaguar XKSS

La première Jaguar XKSS produite depuis près de 60 ans

La nouvelle Jaguar XKSS d’origine a été présentée en première mondiale par « Jaguar Classic » au Petersen Museum de Los Angeles. Cette éblouissante XKSS, en finition Sherwood Green, a été créée par les ingénieurs de « Jaguar Classic » avant de commencer la production en 2017 de neuf voitures destinées à quelques clients privilégiés.

Décrite à l’époque comme la première supercar au monde

La XKSS était à l’origine la version routière de la Type-D victorieuse au Mans. Elle fut produite de 1954 à 1956. En 1957, neuf voitures destinées à l’Amérique du Nord furent détruites dans l’incendie de l’usine Jaguar de Browns Lane dans les Midlands ; seuls 16 exemplaires sur les 25 prévus furent donc produits.

Au printemps dernier, Jaguar a annoncé que sa division Classic produirait les neuf XKSS « perdues » pour un groupe de collectionneurs et de clients triés sur le volet. La nouvelle XKSS présentée à Los Angeles est le résultat de 18 mois de recherche et servira de modèle pour la production des neuf voitures.

Ces neuf voitures seront neuves et porteront les numéros de châssis provenant du registre des châssis de la XKSS. Elles ont toutes été pré-vendues au prix d’un million de livres sterling (1,1 million €).

La nouvelle XKSS d’origine, produite à partir de dessins d’archives de Jaguar

Les ingénieurs de « Jaguar Classic » ont scanné plusieurs versions de la XKSS de 1957 pour créer une image numérique complète de la voiture allant de la carrosserie au châssis en passant par la totalité des pièces requises.

La carrosserie de la XKSS est faite d’un alliage de magnésium, comme en 1957. La maquette originale n’existant plus, « Jaguar Classic » a dû en reconstituer une à partir des carrosseries des années 50. Les carrosseries de ces neuf voitures neuves seront formées à partir de cette maquette à l’aide d’un procédé utilisant une roue de mesure.

Les experts de « Jaguar Classic » sont partis des structures d’origine pour produire une conception assistée par ordinateur (CAO) destinée à construire le châssis. En partenariat avec l’équipe de « Jaguar Classic », Reynolds – reconnu pour ses cadres en tubes 531 – a produit de nouvelles pièces à partir de mesures impériales plutôt que métriques. Les cadres sont soudés au bronze comme l’étaient les châssis tubulaires de la XKSS d’époque.

La nouvelle XKSS, une copie parfaite

Les voitures sont dotées de disques de freins Dunlop aux quatre roues, comme à l’époque, avec une pompe Plessey et des pneumatiques Dunlop sur des jantes en alliage de magnésium en deux parties rivetées.

Sous le capot, la XKSS reçoit le six cylindres en ligne de 3,4 litres de la Jaguar Type-D développant 262ch. Le moteur comprend un nouveau bloc en fonte, des nouvelles culasses et trois carburateurs Weber DC03.

À l’intérieur, cette XKSS est dotée des compteurs Smiths d’origine. Tout, du bois du volant au grain du cuir des sièges en passant par les boutons en laiton du tableau de bord, est précisément semblable à la version de 1957. Les modifications mineures qui ont été effectuées ne concernent que la sécurité du conducteur et de son passager. Par exemple, le réservoir utilise des matériaux robustes et modernes pour s’adapter aux carburants actuels.

L’assemblage de ces nouvelles XKSS, qui commencera dès cette année, est estimé à 10.000 heures par voiture.

Mapauto – Jaguar Côte d’Azur

Suivez-nous

On est connectés!

L'Application pour votre Smartphone

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×